Le magazine des systèmes d'information numériques

Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’observabilité à l’ère de l’informatique hybride : même si l’infrastructure cloud s’accélère, l’infrastructure sur site n’est pas près de disparaître

Faire plus avec moins est le défi le plus pressant auquel sont confrontées les équipes informatiques aujourd’hui. À mesure que les entreprises modernisent leurs technologies et adoptent de nouvelles stratégies commerciales, leurs environnements numériques deviennent de plus en plus complexes et difficiles à gérer. Elles sont également confrontées à des défis accrus en matière de surveillance et de résolution des problèmes liés aux efforts de transformation numérique, de la migration vers le cloud à l’adoption des réseaux SDN et de la 5G, en passant par les structures d’applications modernes. Pendant ce temps, les exigences en matière de temps de fonctionnement et de niveaux de services sont de plus en plus strictes alors que les budgets et les effectifs stagnent.

Alors que la migration vers le cloud continue de s’accélérer, les entreprises reconnaissent que l’infrastructure sur site est essentielle pour contrôler les dépenses liées au cloud et respecter les réglementations en matière de données. Cette situation est en partie due à l’essor de l’IA, car les solutions d’IA s’accompagnent souvent d’une augmentation des coûts du cloud et de charges de travail massives qui ne peuvent pas toutes être hébergées dans le cloud. En outre, les systèmes sur site hébergent souvent des applications que les entreprises ne sont pas tout à fait prêtes à transférer vers le cloud, mais qui restent vitales pour leurs processus d’entreprise. Une récente étude de Gartner suggère que jusqu’à 50 % des applications critiques résideront en dehors des clouds publics centralisés, d’ici à 2027. Par conséquent, on observe un mouvement croissant de retour de certaines charges de travail et données dans des centres de données privés, tout en continuant à distribuer des environnements dans des clouds publics et privés. Il est donc essentiel que les équipes informatiques disposent de solutions qui tiennent compte à la fois de l’infrastructure sur site et de l’infrastructure cloud.

Les environnements hybrides sur site et cloud offrent des avantages essentiels, qu’il s’agisse d’une sécurité solide, d’un meilleur contrôle des données, d’une gestion plus facile de la conformité ou d’options de personnalisation plus souples. Cependant, ils sont aussi connus pour être difficiles à gérer et à contrôler en raison de défis uniques allant d’outils non miscibles à une visibilité limitée des interdépendances entre les systèmes.

Face à cette complexité, il ne suffit plus d’utiliser uniquement les outils de surveillance conventionnels sur lesquels le secteur s’appuie depuis longtemps pour assurer la sécurité, l’efficacité, la performance et l’allocation des ressources. À mesure que les entreprises passent de la surveillance à l’observabilité, l’adoption d’outils plus sophistiqués et plus globaux leur permet de gérer de manière proactive les environnements technologiques hybrides, d’atténuer les risques accrus de temps d’arrêt, d’améliorer la productivité des équipes, de préserver la prestation de services et de renforcer leurs performances.

En fournissant des informations complètes et uniques sur chaque aspect de l’écosystème informatique (applications, réseaux et bases de données, environnement multicloud, centres de données sur site et autres dispositifs), les solutions d’observabilité réduisent la complexité et aident les équipes informatiques à comprendre les impacts résiduels sur l’ensemble de la pile. Contrairement à la surveillance traditionnelle, l’observabilité est proactive et globale. Elle fournit aux équipes des explications, et ne se contente pas d’envoyer des alarmes.

Que les données d’une entreprise résident dans le cloud et/ou sur site, les outils d’observabilité non seulement fournissent une vue d’ensemble de l’intégrité du système, mais peuvent également anticiper les problèmes futurs. Cela permet aux entreprises de prendre des mesures préventives plutôt que de réagir aux problèmes lorsqu’ils surviennent. Le résultat ? Un service plus fluide et plus fiable pour les clients et un besoin de dépannage moindre.

Le monde de la technologie étant de plus en plus hybride, les opérations uniquement basées sur le cloud pourraient bientôt être l’exception plutôt que la règle. Un outil complet qui offre une vue d’ensemble de votre pile technologique n’est plus une option, c’est une nécessité.

En d’autres termes, toute solution d’observabilité qui ne tient pas compte de l’infrastructure sur site est incomplète.

Pour que les entreprises prospèrent dans le monde numérique d’aujourd’hui, il est essentiel de comprendre et de gérer les infrastructures sur site, cloud et hybrides. Même s’il est probable que la migration vers le cloud reste une priorité informatique, les entreprises devraient se garder de remplacer des innovations à court terme par des solutions évolutives à long terme. N’oubliez pas que la situation actuelle d’une entreprise n’est pas celle qu’elle aura dans dix ans. Il est donc essentiel de choisir une solution d’observabilité capable de s’adapter aux environnements modernes et distribués au fur et à mesure de leur évolution.

Comme de plus en plus d’entreprises adoptent un modèle hybride ou choisissent de s’en tenir à ce modèle, le besoin d’une approche globale de l’observabilité, capable de gérer une visibilité complète, se fait de plus en plus sentir. Il ne suffit pas d’observer le cloud. La capacité à surveiller et à gérer des environnements cloud et sur site en toute simplicité et où que vous soyez, est une nécessité, et non une commodité.

Les entreprises n’ignorent pas les avantages constants des systèmes sur site, et elles ne devraient pas non plus ignorer l’importance d’une visibilité complète et continue sur ces systèmes.

Il est crucial de garder cela à l’esprit lorsque l’on se fraie un chemin à travers les futures technologies complexes. Oui, les solutions de cloud hybride représentent l’avenir, mais l’infrastructure sur site et les outils pour les gérer restent fondamentalement importants. Les outils d’observabilité peuvent être l’arme secrète de votre entreprise pour stimuler l’efficacité et l’innovation, sans perdre de temps.

Par Cullen Childress, vice-président senior Produits chez SolarWinds

À Chaud

Ces articles pourraient aussi vous  

Intéresser.