Le magazine des systèmes d'information numériques

Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les 5 étapes essentielles pour implémenter un ERP avec succès

L’apport des technologies dans les stratégies de développement des entreprises occupe une place centrale. Dans ce contexte, quels que soient la taille ou le métier de l’entreprise, prendre de bonnes options en matière de numérique permet de renforcer sa compétitivité, d’accroitre sa qualité de service et de se positionner parmi les acteurs les plus performants de son marché. Au regard de ces éléments, on comprend donc bien que sélectionner des technologies de nouvelle génération et structurantes permet de mener à bien son projet et de fluidifier le traitement de ses opérations. C’est dans ce contexte que l’ERP occupe une place à part.

L’ERP : un élément central du Système d’Information

La pertinence d’un système d’information est largement liée à la qualité de ses fondamentaux. Sur ce point, l’ERP est le maillon clé qui structure l’ensemble des opérations de l’entreprise. En effet, toutes les grandes fonctions de l’entreprise font transiter leurs flux métiers par l’ERP. Dès lors, l’ERP peut être comparé à un véritable chef d’orchestre qui doit garantir que toutes les informations qu’il gère soient cohérentes et puissent être traitées dans une logique industrielle. L’objectif étant pour l’entreprise de gagner en agilité, en performance et en sécurité dans la bonne gestion de ses activités au quotidien.

Pour donner plus de crédit à notre propos, voici quelques exemples de grandes familles que doit absolument couvrir un ERP :

La fonction achat 

L’ERP doit permettre aux acheteurs de s’appuyer sur un véritable outil d’aide à la décision et de pilotage quelles que soient leurs activités ou organisations. Seront alors prises en charge des sujets comme les commandes fournisseurs, les appels d’offres, les provisions sur achats et budgets achats ou encore le calcul des besoins nets et réapprovisionnements.

La fonction finance

Piloter au mieux ses opérations financières est un pas central de la bonne gouvernance de l’entreprise. Ainsi, l’ERP doit permettre aux équipes financières de gérer efficacement et en prenant en compte les aspects réglementaires en vigueur des sujets comme : la facturation, la gestion des bons de commande, etc. Tout cela étant bien entendu en lien avec le reste des opérations : commerce, disponibilité des produits et services …

La fonction commerciale

Permettre aux équipes commerciales de travailler dans les meilleures conditions grâce à une solution leur permettant de gérer simplement et depuis un point central leurs opérations est stratégique : prise de commandes, accès aux historiques clients, CRM… Tous ces sujets doivent pouvoir être traités de manière unifiée par l’ERP.

La fonction logistique

Bénéficier de fonctionnalités dédiées à la gestion des stocks est fondamental pour assurer une parfaite traçabilité des flux physiques des produits et des valeurs dans l’entreprise. L’ERP va ainsi piloter des opérations complexes comme la gestion des inventaires, la gestion des lots ou encore la gestion des emplacements dynamique.

La fonction RH

Dans ce contexte, l’ERP peut simplifier le traitement des sujets paie/RH et prendre en charge des points allant de la gestion RH jusqu’au calcul de la paie en passant par la gestion des heures supplémentaires, des primes d’ancienneté, des prélèvements à la source ou encore le traitement des notes de frais par exemple.

L’ERP est donc la pierre angulaire de la bonne conduite des opérations des entreprises. Partenaire de long terme des organisations de toutes tailles, il doit être choisi avec attention en fonction des attentes spécifiques et du métier de l’entreprise. Il sera alors possible de travailler dans un espace de confiance qui simplifiera et industrialisera la gestion de l’ensemble des processus opérationnels des professionnels.

 Par Sergio Ficara chez Eureka Solutions

À Chaud

Ces articles pourraient aussi vous  

Intéresser.